[AR02] pag

by T R A N S E S

supported by
Emptone
Emptone thumbnail
Emptone un EP magnifique, j'attends vraiment la suite et l'occasion de vous revoir sur scène. Favorite track: Païen.
/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

1.
04:43
2.
01:01
3.
05:25

about

Premier EP 3 titres du groupe T R A N S E S, premier volet d'un diptyque à venir.

credits

released October 30, 2015

Jod Martin : Contrebasse / Clavier / Voix / Textes et composition
Mark Priore : Claviers / Piano
Grégoire Colson : Vibraphone / Clavier / Percussions
Victor Pascal : Batterie / Electronics

Enregistré, mixé et masterisé au studios MIKROKOSM (Villeurbanne, 69) par Benoit Bel.

tags

license

Some rights reserved. Please refer to individual track pages for license info.

about

L'Affect Records Lyon, France

L’Affect est un collectif, un gang, une conste​llation qui gravite autour du désir d’une musique au présent.

Artistes :

Wild Wild Waves
VicDub Experience
Sheleaves
Dalhas Umaï
t r a n s e s
Submarine FM
Kuna Maze
Walter Cornelius
ssokaa
Woodwire
Usha
laffec​tcolle​ctif@g​mail.c​om
... more

contact / help

Contact L'Affect Records

Streaming and
Download help

Track Name: Païen
Mon repaire.
Ma pierre qui ne s'émousse,
Ma mousse qui ne s'émeut des tourments de mon âme.
Froide et calme.
Au contact de la roche, les ressacs écumés
Partent en fumée.
Mon antre à ciel ouvert qui vit comme je respire.
Le cœur du crépuscule? Un astre millénaire
Qui plante dans mes veines ses lances de lumière.
Et entre chien et loup, je hurle l'éternité des cycles entamés.

Les troncs s'encerclent année après année,
Les feuilles s'entêtent à viser les sommets;
Et moi, les racines en terre, d'un regard j'effleure l'azur.
Non, je ne veux pas croire que ce n'est que hasard
Si les chênes ont des veines, et que les saules pleurent.
Si les saisons s'éteignent, et l'écorce demeure,
Si l'éphémère est mère de toute éternité.
Track Name: Sis
Si la nuit engloutit nos rêves d'enfants,
Si sous le lit ça grouille de démons,
Assassins d'innocence;
S'ils nous jettent aux loups, nous hurlons avec aux
Le retour du soleil, et la peur de grandir.
Tu es la seule à parler la langue de mon silence.
Je veux être la forêt où tu aimes te perdre,
Je serais le gouvernail docile, l'amulette discrète,
Le frisson de l'instant où nos sens en éveil touchent l'éternité
Dans l'étreinte première.
Je veux mourir pour que tu vives
Et être fait de ces matins;
Renaître à chaque aurore découvrant ton visage,
Te border de mon ombre, le soir venu.

Taillés dans le même marbre, celui des lucides,
Ceux qui savent et qui aiment oublier,
Ceux qui créent les décors et se laissent enivrer,
Qui croquent les plaisirs comme une pomme de chair.
Les murs s'ébrèchent sous tes caresses,
On entend presque l'harmonie de nos murmures frères.
La ville s'ébranle sous ta colère, sous tes poings frêles;
Je marcherai devant ta crainte.
De notre amour discret s'enfonceront en terre les racines du plus bel arbre,
Un chêne millénaire, quelque part, en Orient.
Notre conscience verticale, le lien
Entre le sable chaud et les cieux infinis.